12 janv. 2017

Le bilan de mes défis créatifs : remède contre la perfection



Début 2016, dans mon article Comment un défi créatif m'a rendue audacieuse je vous racontais mon choix de ne prendre aucunes "bonnes résolutions" pour me lancer plusieurs défis créatifs. Je vous parlais de mon envie de changement, de bousculer mes habitudes . . .
Quasiment un an après, c'est l'heure du bilan. Quels enseignements ai-je tiré de ces défis créatifs? Mes réussites? Mes échecs? Je vous dis tout ou presque!


D'abord, petit récapitulatif sur les défis que je m'étais lancée :

  •     Lire 26 livres en 366 jours
  •     Immortaliser l'année 2016 d'une photo par jour
  •     Aller au musée au moins une fois par mois
  •     Me remettre au dessin

J'ai réussi certains de ces défis et d'autres pas complètement, voire pas du tout. Dans tous les cas, j'ai appris autant de mes succès que de mes échecs.

    

 

Mes échecs


Autant commencer par la partie la moins agréable.

Comme beaucoup, je n'aime pas admettre que j'ai pas réussi à faire quelque chose. Une petite voix me souffle toujours que "j'aurais pu faire mieux", que "j'aurais DÛ faire mieux", le tout accompagné souvent de culpabilité . . .
Est-ce que j'aurais pu faire mieux? Oui, si je m'étais mieux organisée, surement.
Est-ce que j'aurais dû faire mieux? Je ne pense pas.


Je n'ai pas lu 26 livres dans l'année, seulement quinze.  Je n'avais pas vraiment la tête à ça et je n'avais pas non plus l'envie de me forcer à le faire. J'ai abandonné l'idée de vouloir réussir à tout prix. J'aurais été capable de m'obliger à lire pour tenir ce défi jusqu'au bout, mais j'ai fini par accepter le fait que parfois, on ne doit pas forcer les choses si l'envie n'est pas là. Écouter son cœur, plutôt que son égo.

Le dessin n'est pas non plus une total réussite mais m'a beaucoup appris. Mon coup de crayon est toujours aussi catastrophique mais je suis améliorée en peinture. Pour ce défi, mon perfectionnisme m'a joué des tours et fait faire quelques détours.
Danielle Laporte a écrit que ce qu'il se cache bien souvent derrière un perfectionniste est tout simplement de la peur et c'est exactement ce qu'il s'est passé. Je n'ai pas osé me lancer et m'investir autant dans ce défi que pour les autres. La peinture est le compromis qui m'a permis de me libérer et de m'amuser.

Mon manque d'organisation a aussi joué un rôle dans mes échecs.
Je me savais désordonnée et très maladroite dans mes démarches mais je n'avais pas réalisé à quel point je pouvais être chaotique. Je me suis lancée ces défis sans vraiment réfléchir, me disant que j'improviserai au jour le jour et bien sur, quand la machine s'est enraillée, j'ai trébuché et je suis tombée. Cela étant dit, je ne regrette rien. Chaque détour ou faux pas, m'a aidé à voir les choses autrement.

    

 

Mes réussites


J'ai beaucoup de fierté d'avoir réussi à tenir certains de mes défis naturellement, savoir que je suis capable d'aller jusqu'au bout d'un challenge que je me suis fixée.

Initialement, je m’étais lancée le défi d'aller au musée ou visiter un monument au moins une fois par mois pour m'obliger à sortir un peu plus de chez moi. J'ai facilement remporté ce challenge rien que par mes activités de blogueuse-reporter pour les midinettes. Entre les expositions, les festivals, les visites guidés, j'ai pu ainsi redécouvrir la ville ainsi que la région, tout en faisant de belles rencontres et en partageant de bons moments avec Agathe & Dany.

Mon défi d'immortaliser l'année 2016 d'une photo par jour a été le challenge le plus intense que j'ai eu à relever et aussi celui qui me tenait le plus à cœur. J'ai énormément appris sur ce défi : l'endurance et la ténacité, comment rester inspiré, m'affirmer dans mes choix et mes envies.
J'ai toujours une passion pour la photographie sans vraiment la suivre, donc je me suis finalement lancée. J'ai pris la majorité de mes photos avec mon appareil Canon EOS 1200D ou mon iphone. Pour ceux qui ont suivis ce défi sur notre page facebook, vous avez du remarquer que je n'ai jamais posté de portraits, c’était un choix délibéré mais ça ne veut pas dire que je n'en ai pas fait du tout. La plupart de mes modèles préférées étaient des proches et je ne voulais pas les exposer. Je n'ai pas non plus partagé certaines photos que j'ai fait en vacances.

Dans ce défi, la clé était l'inspiration ou comment rester inspiré quotidiennement pour pouvoir se réinventer et ne pas toujours présenter les mêmes photos. Comme je l'ai écrit précédemment, je ne suis pas vraiment préparée pour ces défis, j'ai donc réalisé la plupart de mes photos en me baladant, laissant mes yeux vagabonder et mon appareil capturer le moment.

C'est que ce que je retiendrai de ce défi, qu'il ne faut pas essayer de trop contrôler les choses, laisser venir l'inspiration venir et repartir. Et lors d'une de mes balades, en attendant mon bus, plus que de l'inspiration j'ai trouvé une solution pour m'éviter de tomber dans le perfectionnisme.




narbonne-campagne-canal

narbonne-quai-canal-robine




    Remède contre la perfection



Cette année, j'ai beaucoup plus regardé de vidéos sur Youtube que d'habitude. J'ai visionné des cours métrages, des vlogs et souvent des interviews d'artistes. Je suis tombée sur une interview de l'acteur américain Jeff Bridges : Why Jeff Bridges didn't want this video edited
Dans cette vidéo, il explique que sur certains scénarios il écrit le mot "Aimless", sans but, sans objectif. C'est un moyen pour lui de s'empêcher d'imaginer comment les choses doivent se dérouler. Il va être interrompu dans son explication par un bruit de corne, il se demandera ensuite pourquoi faudrait-il retirer ce son de la vidéo, pour que ça soit propre? parfait?
Je réalise alors qu'éditer, reprendre, sont des phases importantes du processus de création, sans devoir être une obligation, parfois laisser les choses telles qu'elles sont, c'est aussi bien.




narbonne-centre-mediatheque

narbonne-canal-robine-bateaux

narbonne-vue-canal-robine

narbonne-vue-immeubles




Douze mois plus tard, après : 366 photos, 15 livres, quelques peintures, et des heures de balades, je suis contente de mettre lancé ces défis. Aussi, pour cette nouvelle année, je recommence! Je me suis fixée de nouveaux défis : lire 27 livres en 365 jours, apprendre une nouvelle langue et  je vais essayer de continuer dans le dessin. J'ai hâte de voir vers où les vents de 2017 me porteront ...
Je tiens aussi à remercier mes proches, plus spécialement Agathe & Dany pour leurs aides et soutiens.Sans elles, rien n'aurait été possible.


                      A VOTRE TOUR, DITES-NOUS TOUT                      

Quel défi vous êtes-vous fixé en 2017 ?
                                                                         


Article & photos par Emma


                                                 VOUS AIMEREZ AUSSI                                                  

 Les secrets bien-être des Midinettes

                                                                         

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire