7 mai 2019

Rétrospective: Festival Ma Vigne en Musique 2019




Le festival de musique classique Ma Vigne en Musique a su trouver sa place dans l'agenda culturel narbonnais en seulement quatre éditions.
Et comme chaque année, j'ai pu me glisser au cœur de cet événement.


Ma Vigne en Musique a été créé par Cyril Guillotin, pianiste concertiste et enseignant au conservatoire de Narbonne.
Avec cet événement, il souhaite mettre en avant le patrimoine audois à travers la musique mais aussi faire fusionner la découverte culturelle et la découverte musicale.
Alliant programme de choix, lieux de concert uniques et diversité des artistes présents, Ma Vigne en Musique tient ses promesses.

Cette année, le festival se passait sur 17 jours, en 3 week-ends.
Je n'ai pas pu couvrir toutes les dates mais j'ai assisté à neufs représentations sur les quatorze proposées.

Laissez-moi vous faire (re)vivre cette quatrième édition depuis les répétitions aux coulisses jusqu'aux concerts.


Premier concert : Sarah Nemtanu (violon)
& Cyril Guillotin (piano) et présentation par Frédéric Lodéon

Sarah Nemtanu est une des plus grandes violonistes françaises actuelles et une amie de longue date de Cyril Guillotin. Dès les premières notes, leur complicité est évidente et donne au concert toute sa convivialité. 
Plus que deux artistes qui donnent un concert, ce sont deux amies qui partagent la scène et pour mettre en valeur et en contexte les morceaux interprétés, Fréderic Lodéon, célèbre violoncelliste, chef d'orchestre et animateur radio, est au micro. Les morceaux s’enchaînent, les anecdotes et les traits d'humour aussi et on ne voit pas passer le temps. Les accords sont enchanteurs et font voyager les spectateurs venus nombreux pour ce premier concert narbonnais.

A la fin du concert, Frédéric Lodéon reçoit la médaille de la ville de Narbonne par Monsieur le Maire, Didier Mouly donnant une tournure solennelle à une après-midi enjouée.

Playlist :
– Beethoven : Sonate N°5 Op.24 « Printemps » – 1er mouv. (Allegro)
– Franck : Sonate – 1er et 2ème mouv. (Allegretto ben moderato / Allegro)
– Ravel : Tzigane
– Bartok : Danses Roumaines






 





Répétition entre le quatuor Yako & Cyril Guillotin + deuxième concert

Avant une représentation, de longues heures de travail sont nécessaires. Une répétition est l’occasion de découvrir le travail fait en amont par les musiciens mais aussi par les équipes techniques. Un festival est aussi le fait de ces personnes de l'ombre qui installent et préparent la salle de concert. Assister à une répétition est un moyen de visualiser et de prendre conscience de ce travail effectué. Et c'est de loin un de mes moments favoris.

Le quatuor Yako est composé de Ludovic Thilly & Pierre Maestra  au violon, Vincent Verhoeven à l'alto et Alban Lebrun au violoncelle. Ils sont devenus rapidement un quatuor incontournable.
Leur énergie et leur alchimie quand ils jouent, donne à leur interprétation une puissance et une émotion qui a su conquérir la salle des Synodes. Accompagnés par Cyril Guillotin le temps d'un morceau, ils ont su toucher les esprits et le cœur des spectateurs.

Playlist :
– Schumann : Quatuor Op.41 N°3
– Lefrançois : Errinerung
– Brahms : Quintette Op.34 avec piano





Séance scolaire avec Damien Ventula (violoncelle)
& Gaspard Dehaene (piano) + troisième concert

Un des objectifs du festival est de faire découvrir la musique classique à tous, y compris aux enfants et aux élèves des écoles primaires de Narbonne.
Lors de chaque édition, une séance scolaire est organisée en matinée et plus 200 élèves peuvent assister à une représentation et poser des questions aux musiciens. C'est toujours un moment particulier car les enfants peuvent être d'une immense curiosité comme d'une honnêteté redoutable.

Déjà présents lors du festival 2018, Damien Ventula & Gaspard Dehaene sont revenus pour une nouvelle représentation. Dans un cadre intimiste, ils ont offert un concert unique, entre rêve et poésie. Les dialogues entre le violoncelle et le piano ont peint de délicatesse et de mélancolie ce troisième concert narbonnais.

Playlist :
– Brahms : Sonate en Ré Majeur Op.78
– Huillet : Haïkus
– Rachmaninov : Sonate en sol mineur Op.19






Les talents de demain

Ma Vigne en Musique est aussi une vitrine pour les jeunes talents et propose chaque année de découvrir les prodiges de demain. Déjà musiciens confirmés, ces très jeunes talents ont offert un récital sans aucune fausse note.



Quatrième concert : Bruno Rigutto (piano)

Bruno Rigutto fait partie de ces grands noms du piano à la carrière singulière et incroyable. C'était la première fois qu'il se produisait à Narbonne.
Son récital fût extraordinaire. Comme tous les grands musiciens, Bruno Rigutto joue avec une sensibilité particulière qui rend son interprétation de la musique unique. Entre douceur, intensité et habilité, le public a été conquis.

Playlist :
– Schumann : Scènes d’enfants
– Chopin : Nocturne Op.9/1, Nocturne Op.48/1, Fantaisie Op.49
– Liszt : Funérailles
– Choveaux : Préludes (extrait)
– Ravel : Sonatine, Pavane, Alborada des gracioso




Festival OFF : Go to America!

Chaque année, un concert "off" et gratuit est proposé au programme du festival. Pour cette édition, c'est l'Orchestre d'Harmonie de Narbonne et le quatuor des Anches Hantées qui ont tenu l'affiche en proposant de célèbres morceaux de comédies musicales.
L'orchestre d'Harmonie de Narbonne est dirigé, non par un chef d'orchestre mais deux : Laurence Fraisse & Bertrand Bayle. Chacun d'eux a dirigé  l'orchestre ce soir-là.
La présence de tout un orchestre donne une autre dimension à la salle des Synodes, réaménagée pour l'occasion. Pour cette soirée, l'orchestre était accompagné du quatuor Anches Hantées composé d' Elise Marre, Nicolas Châtelain, Romain Millaud, & Bertrand Hainaut. L'union de ces deux ensembles musicaux a fait tout le charme de ce concert exceptionnel qui a ravi les fans de comédies musicales, avec notamment une superbe version de la "Rhapsody in Blue" de Gershwin.





Cinquième concert : l'Orchestre de chambre de Toulouse (cordes) & Vincent Wavelet, compositeur en résidence

Dans un registre adapté pour un orchestre à cordes, l'Orchestre de chambre de Toulouse a joué des grandes œuvres du répertoire classique avec des morceaux de Mozart ou Bizet sous les regards d'un public conquis.
Chaque année, le festival présente une œuvre originale, une commande, et pour cette nouvelle édition, le compositeur choisi a été Vincent Wavelet, professeur narbonnais. Son morceau digne de la bande-son d'un film noir, captivant et ensorcelant, n'a laissé personne indifférent.

Playlist :
– Bizet : Suite de Carmen
– Barber : Adagio
– Wavelet : Création de la commande du festival
– Grieg : Suite Holberg
– Mozart : Symphonie N°40 (version pour cordes de Cimador 1761-1805)





Ciné-Concert

Pour le dernier concert narbonnais de cette édition 2019, le festival proposait un ciné-concert gratuit. Pascal Contet, accordéoniste & improvisateur, est revenu pour une performance unique. Devant le film, Sherlock Junior de Buster Keaton, Pascal Contet a créé la bande-son de ce film muet, donnant un nouveau souffle à l'œuvre.



Le festival Ma Vigne en Musique a trouvé sa place dans l'agenda culturel narbonnais et s'inscrit dans la durée. Sa force se trouve dans une programmation originale avec les talents actuels, souvent régionaux et dans une volonté de faire (re)découvrir la richesse de notre patrimoine à tous.

J'ai hâte de voir ce que nous réserve les prochaines éditions!  




                      A VOTRE TOUR, DITES-NOUS TOUT                      

Avez-vous eu la chance d'assister à un des concerts proposé lors du festival?


                                                                         

Narbonnaise depuis toujours, passionnée d'Art.
Je suis éditrice et critique littéraire.



                                                 VOUS AIMEREZ AUSSI                                                  




1 commentaire: